Le Tarot de Jean Dodal

Lyon, 1701 - 1715

Le Tarot de Jean Dodal fut édité entre 1701 et 1715 à Lyon par le graveur Jacques Mermé de Chambéry. Il faut distinguer les graveurs des cartiers car ces derniers ne sont généralement que les éditeurs et marchands des jeux de cartes. Une réforme fiscale de 1701 interdit aux éditeurs de graver eux-mêmes leurs moules. Les moules antérieurs à cette date furent donc tous détruits pour éviter les fraudes. Ainsi, il est quasi certain de pouvoir dater le Tarot de Dodal à cette période. L’original est conservé à la Bibliothèque Nationale de France.

On peut observer certaines particularités dans ce Tarot Dodal qui en font un jeu unique :

  • II LA PANCES n’est plus dénommée Papesse (auto censure ? allusions aux pensées ? à la panse et donc le ventre, l’utérus ?)
  • IIII L’EMPEREUR affiche en arrière plan un quatre de chiffre, symbole de la Maîtrise et donc de l’initiation du créateur du jeu par un Maître (NB le chiffre de 4 est l’inverse du signe de croix)
  • VI L’AMOUREU montre un ange aux yeux bandés
  • XII LE PANDU a des mains étranges et la traverse n’apparaît pas
  • XIV TEMPERANCE est torse nu et a 4 doigts à la main gauche et 6 à la main droite
  • XVI LA MAISON DIEU a des flammes ascendantes
  • XVII L’ETOILLE est enceinte et est considérée à la fois de face et de profil
  • XVIIII LE SOLEIL et ses deux enfants dont l’un est non-voyant

Il est remarquable que XV LE DIABLE conserve son second visage sur le ventre et ses yeux sur les genoux, que XIII l’arcane sans nom LA MORT n’apparaît plus et LE FOL cache son intimité.

Il semble pour certains que ce tarot ait été créé pour l’exportation (Suisse, Allemagne, mais surtout Italie). Cette théorie vient du fait que les lettres F.P.LE.TRANGE.  apparaissent sur le Deux de Coupes (FPE), le Valet de Bâton, XI FORCE, XXI LE MONDE, ainsi que sur chaque Cavalier, de façon significative. Le Deux de Coupes arbore également les initiales PLN, dont la signification est inconnue encore aujourd'hui. A l'instar du Tarot de Conver, il pourrait peut-être s'agir des initiales du graveur des arcanes mineurs, ou tout simplement l'acronyme de "Pour Le Négoce".

Deux de Coupes - Le Tarot de Jean Dodal
Deux de Coupes - Le Tarot de Jean Dodal

Autre curiosité, des initiales I.P. apparaissent sur la carte de XVII LA LUNE, sous la queue du chien à droite. Selon certains auteurs, il s’agirait des initiales de Jean Payen, car le moule original proviendrait de son atelier. Le Dodal serait ainsi une variante du Jean Payen, destiné à l’exportation. D'autres pensent que Dodal et Payen serait une seule et même personne, d'où la très forte ressemblance entre les Tarots Jean Dodal et Jean Payen.

 

Enfin, il est intéressant de remarquer quelques points de détails dans les arcanes mineurs de ce Tarot :

  • Les Six et Sept de Deniers et le Sept de Coupes ne sont pas numérotés
  • Les Six et Sept de Bâtons et d'Épées ont leur chiffre romain inversé : IV et IIV
  • Seul le Six de Coupes est correctement numéroté VI
  • L'un des chiffres romains du Neuf de Bâtons est également inversé
Six de Bâtons - Le Tarot de Jean Dodal
Six de Bâtons - Le Tarot de Jean Dodal
Neuf de Bâtons - Le Tarot de Jean Dodal
Neuf de Bâtons - Le Tarot de Jean Dodal

Une nouvelle édition du Dodal restaurée par Jean-Claude Flornoy est parue en 2002 (site letarot.com).

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Site en cours de rédaction

Suivez les nouvelles pages sur les réseaux sociaux

Apprendre les Runes

Hagalaz, association avec les autres runes (lun., 03 juil. 2017)
>> Lire la suite

Interprétation et lecture de la rune Hagalaz (lun., 03 juil. 2017)
>> Lire la suite

Wunjo, association avec les autres runes (lun., 29 mai 2017)
>> Lire la suite

Interprétation et lecture de la rune Wunjo (lun., 29 mai 2017)
>> Lire la suite

Gebo, association avec les autres runes (mer., 03 mai 2017)
>> Lire la suite

Recherche

Loading

Derniers Tweets

Recherche Tarot

Site réalisé par

MRWebCréation